LIVRE D'OR

Périple terminé ! 805 kilomètres parcourus

Commentaires: 137
  • #137

    bizzo colette (lundi, 23 mars 2015 16:34)

    Murielle , c'est un grad privilége de t'avoir rencontré .
    Merci pour ton courage ,merci pour la leçon que Tu nous donne .
    Tu es une grande personne .
    Je t'embrasse avec beaucoup d'affection

  • #136

    Annie de Bénesse (samedi, 21 mars 2015 08:00)

    Bon, il approche le rendez-vous rochelais... Faudra que tu fasses les courses bientôt...et que tu commandes le beau temps...

  • #135

    Anie de Bénesse (lundi, 17 novembre 2014 14:56)

    Devinez qui j'ai vu ? Notre vélocypépette du printemps !
    En pleine forme, la "ligne" toujours, le sourire, le plaisir de la vie...
    L'envie de grimper une fois de plus, la Rhune, dans les Pyrénées, était plus forte que tout. Par contre, le vélo était plus léger, plus fin, roulait plus facilement.

    Le courrier dit aujourd'hui que nous allons tous nous retrouver à La Rochelle en avril prochain. A bientôt

  • #134

    fabienne.plantard @ Gmail.com (mardi, 09 septembre 2014 17:30)

    Bonsoir Murielle, j ose enfin t envoyer ce petit message pour te dire que j ai suivi ton long périple, c est très admirable.je suis aide soignante de nuit à guerande en médecine et soins palliatifs et je soigné des personnes atteintes du cancer....... Peut-être ne te souviens tu pas de moi ? Bisous et encore bravo !!!

  • #133

    Annie de Bénesse (mardi, 08 juillet 2014 03:07)

    Murielle je ne t'abandonne pas mais je suis sur son site, le site de celui qui, aussi téméraire que toi, traverse en ce moment, les Pyrénées d'Hendaye à Port-Vendres avec une jambe bionique et a déjà parcouru 400 km, son genou alimenté par un panneau solaire accroché à son sac à dos.
    combattant de l'extrème comme tu l'as été Murielle avec ton vélocypède qui lui, ne bénéficiait d'aucune technologie de pointe, freins et dérailleurs étant d'époque, les pédales ourdies par la force de tes mollets, pauvres mollets en compote les soirs d'étapes...
    Allez, notre "vélodyssepepette", je t'embrasse et à bientôt de te voir. Tu sais que l'on t'attend pour des vacances landaises !

  • #132

    Annie de Bénesse-Maremne (lundi, 16 juin 2014 14:44)

    Le compteur patine un peu.
    Pense toujours bien à ce que tu nous as fait vivre et t'en remercie. A d'autres de prendre le relais.

  • #131

    Annie de Bénesse-Maremne (lundi, 26 mai 2014 16:30)

    Bonsoir Murielle,
    19 mars, 19 avril, 19 mai, déjà plus de trois mois que nous parcourions la Vélodyssée via les coups de pédale de Murielle Plantard, de St-Nazaire à Ascain, sous le soleil, pas exactement, sous le soleil et sous la pluie et sous le vent....
    Et quoi de mieux que des retrouvailles, en 2015, en un lieu, encore secret, pour faire connaissances et mixer nos souvenirs de passage !

    Je viens de passer un long moment à me rappeler ces quinze jours de petit délire, sur les routes vertes contre vents et marées, c'est le cas de dire.
    Je lis dans le journal local qu'un monsieur va traverser les Pyrénées d'Hendaye à Perpignan, avec une jambe bionique, pour prouver aussi, que malgré l'âpreté de la vie, il y a du défi dans l'air, du courage, du sourire.
    Et ce ne seront pas les tours de roues qu'il va falloir compter pour lui mais le nombre de pas !
    Les séismes de la vie donnent tant de force, vous le prouvez, les adeptes du défi, et qu'il serait bon de vous faire rencontrer les uns et les autres.

    Murielle, continue à donner de l'espoir à celles qui le perdent ; dans les centres de soins, d'entraide, certaines se diront, à t'entendre parler de volonté, de non renonciation, qu'elles connaîtront à leur manière, des temps meilleurs et pourront, par la suite, à leur tour, en répercuter le vécu.
    Parlons de toi, avec copines qui t'adressent à travers moi, leurs plus simples admirations, ainsi que ma reine-mère qui va fêter ses 90 ans et qui t'a connue.

  • #130

    Annie de Bénesse-Maremne (mardi, 13 mai 2014 04:54)

    Murielle,

    Il manque l'article paru dans le Sud Ouest Pays basque lors de ton arrivée à Ascain, cela complèterait ton périple dans " revue de presse".

    A plus.

  • #129

    Annie de Bénesse-Maremne (mardi, 06 mai 2014 12:39)

    Chère Murielle,
    Il est grand dommage que les photos de tes dernières étapes soient absentes de l'album. Cela terminerait très bien le périple.

  • #128

    Annie de Bénesse-Maremne (mardi, 06 mai 2014 12:36)

    Bonjour Murielle
    Comme Jean-Pierre, toutes celles et tous ceux qui l'ont rencontrée sur cette vélodyssée pleine de surprise, n'en revienne sûrement pas de l'exploit accompli.
    Et pourtant, qu'elle était grande la fatigue de chaque soir, à l'étape, et qu'elle était longue la soirée dite de "détente" qui suivait l'arrivée ! Que cela faisait plaisir d'avoir pour invitée, une personne de cette qualité, qui ne trouvait qu'une expression "que de belles rencontres" pour résumer les souffrances de la journée sous des éléments souvent déchainés, les mauvaises directions, Et comme dans la course bien connue en France, elle avait droit à son kiné ou osthéo, à la séance massage et remise en condition pour le lendemain, le contrôle anti dopage en moins.
    Parce qu'on ne le redira jamais assez, les deux dernières étapes landaises, elle n'a consommé qu'une patate vapeur pour le repas du midi... Comme quoi le repas allégé donne des ailes...pour le pédalage ...
    Je t'embrasse.

  • #127

    Jean-Pierre Plantard (lundi, 05 mai 2014 03:36)

    Il y a de quoi être estomaqué par ton énergie, ton courage, ta performance et ta détermination.... très chère MURIELLE.
    J'en reste sans voix , tant c'est admirable ce que tu as fait .

    Je t'embrasse de tout coeur , Murielle.
    Hier dimanche je suis allé déjeuner chez tes parents pour ma 1ère sortie depuis fin 2013 , le "départ" de Monique.

  • #126

    Annie de Bénesse-Maremne (mercredi, 30 avril 2014 03:04)

    il pleut sur les Landes ; le temps n'est pas au pédalage.
    Bonjour Murielle,
    Ce "coup d'envoi" basket était-il réussi ? Quelle bonne invitation de la part de ces sportifs "haut-landais", Parentis étant pour nous la Haute-Lande.
    Je n'oublie pas les moments courts et prenants passés ensemble et je sais que tu travaillrd à remettre les souvenirs en place pour la mise en forme de ton ouvrage, écrit ou oral ou les deux à la fois. Prends soin de toi. Amitiés à tes parents et Robert en particulier. Bonne vacance avec tes filles.

  • #125

    Annie (lundi, 21 avril 2014 15:59)

    Sûre qu'elle sera des vôtres et quelle bonne idée de rencontre.

    "Formidable", tu es formidable, elle est formidable, vous êtes formidables". Elle est bien belle la chanson de Stromae

    Et voilà comment va se prolonger l'amitié, Murielle, tu vas apprécier d'abord de disposer de plus de temps avec tes amis de cœur et ensuite, d'être plus reposée, moins fatiguée que durant la vélodyssée. Bises

  • #124

    Joël (lundi, 21 avril 2014 08:56)

    bonjour Murielle
    Déjà 20 jours que tu as terminé ton périple et cela semble déjà loin. Mais nous avons toujours une pensée pour toi car ce que tu as réalisé est un véritable exploit. Nous avons pu te rencontrer et t'accompagner sur quelques kilomètres grâce au CRI et à l'association Entraide'cancer St Nazaire qui a été formidable à tes côtés, aussi pour que cette rencontre ne reste pas sans lendemain, justement avec le CRI nous allons organiser le 18/09 (c'est loin et près à la fois) une journée "rencontre des deux clubs (CRI/VCST GILLES)" et si tu pouvais être des nôtres ce serait formidable.
    Joël

  • #123

    Annie de Bénesse-Maremne (vendredi, 18 avril 2014 15:33)

    Le périple est terminé et il semble que l'on passe à autre chose. Suis un peu déçue. Où êtes-vous ?

    Murielle a besoin de nous tous encore ; elle doit se retrouver un peu seule, dans son petit appartement après tous ces jours de peine sous la pluie, le vent( et heureusement du soleil), et des magnifiques rencontres, tout ça pour prouver à ceux qui désespèrent, que l'on peut résister à cette maladie infernale, pour montrer qu'il ne faut pas trop s'écouter, qu'il faut décider d'aller de l'avant, qu'il faut savoir trier le positif ;
    "sa vie éclatée" comme elle dit, ne mérite-t-elle pas que l'on continue à lui apporter l'envie d'être forte et la conforter dans l'espoir qu'elle met dans la vie en allant sur son site de l'Entraide Cancer, l'encourager encore même si l'on ne compte plus les tours de pédales et les kilomètres, que nous ne sommes plus accro à la météo pour la plaindre, que nous ne craignons plus pour les coups de malaises et ne redoutons plus qu'elle se "perde" sur la voie verte.

    Sommes-nous d'un coup retourné à nos petites affaires après l'avoir tant et tant admirée, remerciée, cette jeune femme courageuse

    . Pour nous qui avons résisté, une ou plusieurs fois, comme Murielle, d'une façon ou d'une autre, à cet hôte indésirable qui s'est , un petit matin, comme ça, en passant par là, invité chez nous, parce qu'il nous a trouvé sympha, qu'on l'a supporté, éradiqué au scalpel même, et repris du service pour ne pas courber l'échine, ne pas lui laisser l'avantage, son périple fut un plaisir, un honneur, oui, cette femme fait honneur à toutes celles et ceux qui souffrent et n'ont pas ou ne peuvent pas, se lancer un défi de cet ordre. A travers elle, par la pensée, je suis heureuse.

    Ah ! que de souvenirs pour elle et pour nous, en la chouchoutant le soir à l'étape, ne la laissant pas seule dans une maison froide, mais au contraire en la recevant dans une maison bien chaleureuse, à notre table, avec les nôtres.

    Je ne remercierai jamais assez le Sud-Ouest des Landes titrant qu'elle recherchait un hébergement à Capbreton. Comment était-ce possible ? et de portabuler aussitôt et d'entendre à l'autre bout du fil, une voix jeune, un peu tendue à quelques jours du départ de cette aventure. Chic, alors, j'allais faire la connaissance d'une personne exceptionnelle, j'en étais sûre, qui méritait mon attention. Je t'embrasse, Murielle et .... sûr... que l'on se reverra.

  • #122

    Annie de Bénesse-Matemne (mardi, 15 avril 2014 02:57)

    Enfin un très bel article avec photo en couleur de notre méritante cycliste, dans Sud-Ouest ce matin. merci Huguette d'y avoir cru malgré les difficultés qu'elle rencontrait et d'avoir organisé la rencontre avec le correspondant Sud-Ouest pour sa première étape landaise.

    Je regrette beaucoup de n'avoir pas organisé la même chose avec le correspondant local pour concrétiser sa dernière étape landaise, passée bien inaperçue du côté de Capbreton.
    Cet exploit elle l'a fait pour servir d'espoir à tous ceux qui doutent dans les grandes souffrances, les physiques et les encore plus profondes, "les morales" celles qui hantent, qui démolissent, qui ôtent les ressorts, qu'engendrent le cancer en particulier. Et bien souvent, de lire dans le journal, après une mauvaise nuit, un article comme celui-là, devient un encouragement sinon à se dépasser, au moins à tenir bon et qui sait, à se secouer, se promettre de réagir, de se projeter pour une action, une sortie, un voyage, un défi, plus ordinaire, plus terre à terre, qui nous ressemble, pas un exploit sportif de cet ordre mais qui devienne un but, un projet, une envie de s'entourer à nouveau.

    Tout ce qui encourage raccroche à la vie.
    Présente à Ascain pour son unique et ultime étape de son périple, j'ai été très émue par l'accueil qui lui a été réservé. Ils en étaient sûrs, là aussi, qu'elle irait jusqu'au bout et avaient trouve une petite place sur l'agenda. Merci pour elle, les présents qui n'ont cessé de poser des questions et l'article dans le journal qui a étonné les lecteurs.

    Douter, pour tous ceux qui se portent bien et qui n'ont le temps de rien sinon de claironner qu'ils n'ont pas le temps, c'est un peu mesquin.
    Au contraire, encourager, même si dans son for intérieur, l'on sait qu'il existe tant et tant aléas, c'est participer à l'effort, suivre la progression, se projeter dans son exploit, s'y associer, souffrir avec elle, braver la tempête, imaginer les efforts qu'elle doit déployer pour ne pas abandonner, cela vous empêche depenser un instant qu'elle n'y arrivera pas.
    Elle n'est pas la seule, direz vous, à relever des défis. Non, certains sont plus grandioses, méritent les télés et les journaux, c'est bien aussi, tout ce qui peut rappeler à la solidarité est un bon moyen de s'unir.
    Mais les autres défis, moins voyants, méritent aussi autant de retour.
    ,

  • #121

    COLIN PHILIPPE (dimanche, 13 avril 2014 06:24)

    je suis fier de toi ma petite Mumu. Philou

  • #120

    Annie de Bénesse-Maremne (samedi, 12 avril 2014 04:35)

    Et maintenant que Murielle a passé avec succès les contrôles angoissants que l'on sait, au CHU, lorsqu'il faut y aller, je lui dis que nous nous reverrons c'est sûr ; il faudra bien compléter cet échange de trop courte durée par une suite plus détendue.
    L'exploit réalisé, parce que c'en est un tout de même.... le déjeuner avec une "patate" et un fruit... ça donne ... la patate ( là, elle m'a scotchée, moi qui voulais lui préparer un petit panier pique-nique comme toutes celles et tous ceux qui l'ont hébergée) ; Rien n'empêchera que nous nous retrouvions et qui sais d'aller faire un petit repas à Ascain où la municipalité, malgré la période chargée électorale, a trouvé le temps de lui réserver un si bel accueil.
    Mais le train existe, Murielle, et je préfèrerai t'y savoir dedans pour m'éviter le tracas de la météo !
    En attendant, continuons à lui dire notre amitié.

  • #119

    Véronique 44 (samedi, 12 avril 2014 01:42)

    c'est formidable d'avoir organisé ce périple de Murielle . Vous lui avez été d'une entraide fantastique . C'est une véritable réussite et vous pouvez être très fier . Je tenais à vous féliciter car avec votre soutien ,elle a eu votre étoile pour tenir .Mais je n'oublie pas Murielle qui a réussi à bluffer tout le monde avec toute son énergie qu'elle a transmis et qui donne une belle leçon de courage . Bravo à toute votre équipe.

  • #118

    aline (mercredi, 09 avril 2014 13:12)

    coucou Murielle
    Je n 'oublie pas ton étape aux Sables .Tu vas maintenant te reposer après un tel périple réussi à 100/100.Les contacts si riches que tu as eu avec tous tes accueillants ne seront pas oubliés quelle leçon de courage et de ténacité pour se lancer un tel défi. encore Bravo. Je t embrasse

  • #117

    Annie de Bénesse-Maremne (mardi, 08 avril 2014 17:11)


    Combien de jours mettrait un groupe de cyclotouristes bien entraînés
    - pour parcourir, par la Nationale, les 800 km qui séparent le Sud-Ouest du Pont de St-Brévin près St-Nazaire ?




  • #116

    Annie de Bénesse-Maremne (mardi, 08 avril 2014 16:59)

    La messe est dite ; le périple est terminé ; l'endurance a été prouvée ; Murielle, cette Murielle là a tenu son pari, a réalisé son défi. Et pourtant j'en connais qui ont douté de sa réussite !
    Ce pédalage, elle ne l'a pas fait pour se faire remarquer, pour souffrir pour le plaisir, sur la distance et contre les éléments, non, mais pour prouver à toutes celles et ceux qui ont la chance d'avoir une santé insolente qu'il y a, à côté, celles et ceux qui ont un jour la malchance d'être élu(e)s sans même s'y présenter, dans la catégorie tant redoutée étiquetée maladie grave, quelle qu'elle soit, accident grave, grand handicap, qui ne laissera plus jamais de répit au fil des jours à venir sur leur avenir.
    Ce périple elle l'avait, en fait, préparé en toute conscience, aidée pour la logistique, par une association d'entr'aide cancer, certes locale, sise à ST-Nazaire, qui avait avec elle pris les contacts nécessaires auprès de communes et associations cyclotouristes pour assurer sa sécurité, d'étape en étape, par des hébergements chez l'habitant qui allaient généré les rencontres que nous avons suivies tout au long de ces derniers jours. Merci à l'article paru dans le journal Sud-Ouest, qui recherchait un hébergement pour Capbreton ; sans cela, je n'aurai pas fait la connaissance de cette personne au caractère bien trempé qui ne renonce pas et qui m'en rappelle une autre, une jeune femme du même âge, notre nièce de son état, qui nous a donné, dans la famille, une immense leçon de vie que nous ne sommes pas prêts d'oublier. Merci justement à leur démonstration de ces forces cachées qui nous habitent. Reste à apprendre comment s'en servir pour embellir la vie.
    Maintenant, nous attendons la suite, Murielle, faudrait pas que la championne se repose trop sur ses trophées. Bonne nuit quand même
    N'empêche que la performance m'impressionne !

  • #115

    Veiga Tony (mardi, 08 avril 2014 06:44)

    bravo pour cette initiative et cet EXPLOIT PHYSIQUE et surtout MENTAL!!!
    VOUS ÊTES ADMIRABLE!!!
    PORTEZ VOUS BIEN!

    tony VEIGA
    33680 LE PORGE

  • #114

    Le Boulanger Colette (lundi, 07 avril 2014 08:48)

    Bonjour Murielle, bravo et félicitation, Courage, Volonté, Endurance, j'ai suivi ton périple grâce à Joel , je suis l'ami d'Erquy dont Joel parle, il faut avoir toujours l'esprit occupé pour oublié sa maladie, toi c'est ton vélo, moi voyages et danses de salon c'est ma bouffée d'oxygène ,continue à te battre, encore Bravo et bon courage pour la suite Colette

  • #113

    hervy (lundi, 07 avril 2014 05:45)

    félicitations pour ce périple,avec ton grand coeur et tes coups de pédales
    tu as su montrer que l'on peut se dépasser et dépasser la maladie,
    tout est derrière et à toi maintenant la vie bisous
    Marie-Reine

  • #112

    Annie de Bénesse-Maremne (dimanche, 06 avril 2014 17:48)

    805 km vous dites ? Et les poussières ? Si j'ai bien suivi, il manque quelques panneaux indicateurs sur cette vélodyssée ! Ne serait-il pas intéressant de s'adresser aux utilisateurs pour perfectionner les fléchages !
    Et merci à Joël pour le nbre de coups de pédales et autant de mouvements de chevilles...
    Nous étions à Ascain pour l'arrivée du Tour de la Voie Verte Atlantique version 2014 de Murielle Plantard.
    De part et d'autre de la chaussée, l'œil rivé sur la montre, nous attendions ainsi que de nombreuses personnes, de voir surgir, au dernier virage avant la montée sévère qui mène à la jolie Halle d'Ascain, de l'autre côté du fronton tout rose, le peloton de tête. A l'heure dite, Il se présenta, au loin, des cyclistes aux couleurs du pays basque encadraient la leadere du jour, droite sur sa selle, le casque haut perché, les mains bien à plat sur le guidon que balayaient deux fanions bretons, deux foulards landais bien rouge, un bois flotté coquillé et, et.... un gros poisson rouge, à qui l'on avait explique le matin, qu'il ne flotterait pas dans la flotte habituelle mais dans les airs au gré du vent (qui a bien gêné Murielle d'ailleurs dans sa dernière étape) parce que c'était le 1er avril.
    Une petite famille arrivait par une rue transversale. Deux jeunes et jolies jeunes filles accompagnaient leurs grands parents. Il me semblait bien les avoir vus sur une photo au départ de St Nazaire. J'allais vers eux, nous nous reconnûment sans nous connaitre et attendîmes ensemble l'arrivée de leur championne préférée. Il y avait beaucoup d'émotions
    Sous la halle, le buffet était dressé (hé, des spécialités basquaises, vous voyez je présume, le jambon, le pâté, le gâteau basque...c'était beau et bon), la chorale était en place n'attendant que l'ordre du chef de chœur pour entonner le beaux chants basques, Monsieur le Maire remettait le bouquet à la "vainqueure", lui faisait la bise, la félicitait pour sa combattivité, son endurance et la remerciait d'avoir choisi son beau village d'Ascain.
    Quant au vélo, lui, le vélo traditionnel, d'âge certain, bâté à souhait, trimballant à l'arrière, ficelé sur le paquetage, un tableau représentant des pins des Landes qui faisait office de terminaison nerveuse :( "The End" pour cette fois), il trônait à proximité, sur la place, entourait des vélos, rutilants, en carbone, de ces messieurs les cyclistes. Murielle va devoir en commander un au père Noël pour aller visiter des contrées lointaines, plus allègrement.
    Avec ses hôtes de St Julien en Born, qui avaient tenus à venir la féliciter à Ascain, nous nous sommes retrouvés, en famille, de cœur, comme elle le dit bien, pour partager le repas préparé par les siens, cette fois-ci.
    Nous promettant de nous revoir, nous nous quittâmes, la larme à l'œil, comme dab, bisous, bisous, mais oui, on se reverra, mais oui, ça ira, c'est sûr, on se "portabule", décidément, ce verbe nouveau me plait beaucoup et je vois qu'il a fait un adepte.
    Bonne nuit, ce n'est pas cette nuit que tu dormiras, encore.

  • #111

    Marie-Paule (dimanche, 06 avril 2014 14:02)

    Magnifique Murielle !
    Merci pour tout ce que tu nous apportes et apporteras .Ton court passage Aux Sables fût une bouffée d'oxygène .
    Bon courage pour la suite
    Je t'embrasse

  • #110

    mado (dimanche, 06 avril 2014 04:28)

    te voilà de retour à St Nazaire tu vas pouvoir revoir tes photos relire tous les messages te replonger dans ton périple je te souhaite un excellent retour avec les tiens .

  • #109

    Plantard Murielle (jeudi, 03 avril 2014 09:34)

    bonjour à tous, eh oui me voici arrivée, non sans mal, la dernière étape fut difficile, le vent dans la tête, la fatigue, les côtes à gravir, l'épaule douloureuse mais heureusement le cœur et la joie que j'ai pu partager au cours de mon voyage et tous vos encouragements m'ont permise d'y arriver !!!! Lorsque la vie vous lance ce défi, la maladie, un premier cancer, puis une récidive , on a parfois envie de baisser les bras, d'abandonner la bataille que l'on menait déjà depuis 4 ans de kiné... Mais c'est sans doute sans compter sur la ténacité d'une bretonne, d'une femme tout simplement qui croit en la vie, en l'amour, en l'amitié de l'être humain. Oui, il me faut trouver une nouvelle profession , une vie volée en éclat , mais je suis là et j'ai entre mes mains l'opportunité de poursuivre autrement et encore plus intensément ma vie . Ce message, porter l'espoir , la reconnaissance de la douleur pour nous toutes les personnes qui souffrons souvent en silence de crainte de déranger, oui ce message fut partagé à chacune de mes étapes où mon attention sur mes hôtes m'ont permises d'échanger, de partager, ensemble pour eux pour moi ces moments qu'ils faut mettre dans un mouchoir et sourire sourire à nouveau à la vie. Que de bonheur, que de solidarité et non , je n'ai pas fini , J' AI JUSTE COMMENCE UNE HISTOIRE SUR L' ESPOIR, SUR LA SOLIDARITE DANS LA DOULEUR, VOUS AVEZ ETE AVEC MOI, TOUS LES ACTEURS DE CETTE HISTOIRE, OUI, SANS VOUS CE PERIPLE N AURAIT PAS EU LA MEME COULEUR. MERCI MERCI UN NOUVEAU CHAPITRE VA COMMENCER, CELUI D UN LIVRE, CELUI DE CONFERENCE, CELUI D'UN TABLEAU MAGNIFIQUE OU MES HOTES SERONT LES PERSONNAGES A MA TABLE AUTOUR D UNE TARTE AUX POMMES, D'UN POULET AU CIDRE,.UNE AMITIE QUI AVEC VOUS, AVEC MES HOTES, NE TARIRA JAMAIS. UNE AMITIE VRAIE PURE ET SI SIMPLE . Repos pour moi , kiné demain à 8h, et rencontre avec le maire à 11h15 de ST jEAN DE LUZ. Un cadeau de la vie, souriez et croyez aussi , oui la vie est belle, accrochez vous et soyez tendre tendre avec vous. MURIELLE une femme amazone mais femme simplement

  • #108

    cycloimmaculee44@gmail.com (jeudi, 03 avril 2014 08:16)

    Bravo Murielle!!
    Avec toutes les félicitations des Cyclos randonneurs de l'Immaculée.
    Il nous semble que c'était hier que nous partions avec toi pour les premiers kilomètres., et voilà que ton périple est terminé après 805 Km... et certainement beaucoup de souvenirs.
    A chacune de nos sorties il y avait une pensée pour toi car nous savons que ce n'est pas toujours facile le vélo, surtout lorsque la fatigue te gagne, que le vent est face à toi et que la pluie te cingle le visage. Mais quel plaisir lorsque le parcours est fini.
    Au plaisir de se revoir et pourquoi pas une petite sortie à la journée avec les cyclos de l'Immaculée. A toi de choisir la date sur notre planning! http://cycloimmaculee44.e-monsite.com/pages/ou-irons-nous/planning-des-sorties-a-la-journee-2014.html . tu seras la bienvenue.
    Avec toutes nos amitiés les cyclos t'embrassent ...
    Jean-Louis

  • #107

    Atlantic'form (jeudi, 03 avril 2014 08:00)

    Toutes nos félicitations Murielle. Nous attendons ton retour à la salle de sport pour fêter cet exploit ensemble.

    Encore un grand BRAVO à toi.

    A très bientôt

    L'équipe d'Atlantic'form

  • #106

    BOISNEAU Yvonnick (mercredi, 02 avril 2014 17:01)

    Bravo Murielle!

    Victor Huguo a écrit :

    " J'ai décidé d'être heureux car cela est bon pour ma santé".


  • #105

    Marie Matet (mercredi, 02 avril 2014 10:45)

    805 Km .......Ta vie est pleine d'espoir, de grand Bonheur et tout cela commence ....Tous ceux qui t'ont suivi , t'admire .
    Profite de cette Vie , elle est belle et tu sais la rendre belle !
    A bientôt Mumu , "grande femme" !
    Je t'embrasse fort,
    Ton Amie de Mérignac 33

  • #104

    Gil 40 (mercredi, 02 avril 2014 09:00)

    Courage,volonté,endurance font parties de tes qualités pour accomplir
    ton défi réussi malgré une météo souvent défavorable et les douleurs
    à la fin des étapes;tu peux être heureuse et fière de toi
    Félicitations

  • #103

    Philippe Bonnet (mercredi, 02 avril 2014 07:23)

    Bravo à Murielle rencontrée au Hameau bio de Trignac (c'est moi qui a pris les photos.)
    Bon courage
    Philippe Bonnet Saint-Nazaire

  • #102

    françoiseciteau (mercredi, 02 avril 2014 06:09)

    Bravo et félicitations à vous et ...on y croit!
    Françoise

  • #101

    Joël PRIE (mercredi, 02 avril 2014 03:54)

    Bonjour Murielle
    Quel bonheur de "portabuler" ce matin et d'apprendre que tu as réalisé ton pari. Vraiment BRAVO et félicitations. Nous sommes tellement heureux pour toi, que tu vas nous faire passer une bonne journée. Nous n'avons jamais douté de ta volonté, mais malgré tout c'était dur. Environ 161000 tours de pédales soit 11500 par jour, le vent, (affreux quand défavorable), la pluie, le froid (parfois), le poids de ton vélo avec les bagages (de 30 à 40kg surement, quands nous cyclites, nous roulons sur des vélos de 7 à 8 KG) il fallait le faire; Que d'efforts mais au bout le pari gagné et que de belles rencontres tout au long de ce parcours. La solidarité c'est beau et le VCSG est heureux d'avoir participé, très modestement, à cette belle aventure au même titre que le CRI, le CC Royan, et les vélo club d' Elgarreking, de Parantis et d'Ascain.
    Vraiment l'association "Entraide Cancer de St nazaire" Qui a su t'accompagner avant, pendant et après ton périple, a une bien belle ambassatrice. "Même ANNE DE BRETAGNE aurait été fiere de voir une de ses citoyennes traverser, entre autre, la Bretagne historique, avec ton vélo revêtu de ses deux fanions bretons".
    Tu as gagné ton premier pari, pas de doute avec un tel moral, une telle volonté tu gagnera le second.
    Comme je te l'ai dit en pédalant, j'ai une amie qui a 53 ans a connu la même maladie que toi, récidive, ablation. Un jour je me suis promené avec elle sur la plage d'Erquy, en Bretagne, et en rentrant chez moi j'étais un peu désèspéré. Elle aussi a une volonté de fer, elle n'a jamais baissé les bras et aujourd'hui à 64 ans elle a une forme exceptionnelle. Elle rit, elle voyage, elle a une retraite dorée. Alors toi aussi tu as de beaux jours devant toi et pendant longtemps tu pourras écouter les oiseaux, regader les vagues bleues (aujourd'hui) et voir les cerisiers roses (demain)
    Encore félicitations et tous nos voeux de bonheur. Tu le mérites tellement
    Joël VCSG

  • #100

    Marie (mercredi, 02 avril 2014 02:28)

    Félicitations très chaleureuses pour ton arrivée "enchantée" à Ascain avec force et courage. Merci...Juste un mot pour te dire que tu as émis l'envie de venir ns écouter en répétition vendredi soir, mais c'est à 18h30 et non à 20h30 que l'on se retrouve sur le lieu indiqué. Musuak eta milesker haundi bat (bises et un très grand merci)

  • #99

    manuela ZENHAIR (mardi, 01 avril 2014 13:25)

    Bravo Murielle,tu as reussi ce que pour toi etait tres important!!!
    bisous

  • #98

    huguette (mardi, 01 avril 2014 12:16)

    ça y 'est murielle tu es arrivée au bout quelle leçon de courage tu nous a fait passer
    félicitations petit bout de femme
    nous t 'aimons tous
    j 'espère à bientôt

  • #97

    mado (mardi, 01 avril 2014 11:26)

    bravo tu es allée au bout de ton projet je te renouvelle toute mon admiration j'ai beaucoup pensé à toi cet a-midi ce vent cette chaleur tu as souffert mais tu as tant de courage et de volonté !
    comme je regrette de ne pas avoir pu aller plus loin avec vous ce matin mais voilà nous avons bien travaillé aux restos alors c'est comme ça .
    que d'émotion ce soir en retrouvant famille et amis tu vas oublié tout ce que tu as souffert durant ce périple pendant qques instants .
    je t'embrasse de tout mon cœur
    BRAVO quelle belle leçon d'amour de la vie !!!!!!!!

  • #96

    DUMAS Arlette (mardi, 01 avril 2014 10:21)

    Bravo Mumu.
    Je t'ai suivi jour après jour dans ton périple.
    Bon courage pour la fin de ton parcours.
    GROS bisous. A bientôt.

  • #95

    véronique 44 (mardi, 01 avril 2014 08:00)

    Bravo vous avez réussi votre pari et je suis heureuse qu'Aline et Marie-Paule (Les Sables d'Olonne) m'aient fait partager votre aventure . Votre grand livre de l'Espoir et de l'Amitié a été écrit à l'encre de votre générosité et de votre courage.
    Merci encore pour ce périple qui vous a conduit sur la plus haute marche du bonheur . Votre vie est un bel exemple de volonté et de ténacité .
    Je vous embrasse de tout mon respect

  • #94

    Marie (mardi, 01 avril 2014 06:54)

    Le but !........Mais ta vie est remplie de grand Bonheur ....Et tu es dans la vie , le mouvement , qui apporte tant !
    Plein de douceurs à Ascain avec ta famille et entourée de tous ceux qui te soutiennent , même virtuellement .
    Gros gros bisous Murielle "grand bout de femme"
    Ton Amie de Mérignac 33
    Marie

  • #93

    entraidecancerstnazaire44 (mardi, 01 avril 2014 06:47)

    Je reviens à nouveau vous dire Merci ! Murielle vous a choisi et vous l'avez aussi choisi ! et c'est magnifique. je pense que c'est vraiment primordiale qu'une personne et sa famille est un relai d'entraide, d'écoute, de partage face au cancer. Et je suis rassurée que Murielle et vous, vous vous soyez rencontrés et que dans sa douleur, vous ayez réussi à l'apprivoiser. Merci pour vos qualités de cœur et vos compétences de mise en valeur sur le site du périple de Murielle. Votre présence est le plus doux et tendre médicament que l'on peut lui souhaiter. merci, je vous embrasse tous et toutes , Laurence

  • #92

    Annie de Bénesse-Maremne (mardi, 01 avril 2014 04:09)

    Pas un poisson, c'est bien le 1er avril.
    Et elle se lève avec "une crampe au mollet ".....(non, non, poisson d'avril, elle m'a bien eue et ça commençait à trotter dans la tête, que faire ? rappeler l'osthéo ? étirer ? heureusement les huiles essentielles de Murielle, par un massage magistral des deux jambes a raffermi tout ça avant d'être revêtues des chaussettes de courses.
    Bien accompagnées par ces dames cyclotouristes de Capbreton, c'est reparti pour le Pays Basque ; nous les dépassons par un coup de klaxon, bon vent, les filles, il fait doux mais le ciel est chargé. A tout à l'heure

  • #91

    nadine de parentis (mardi, 01 avril 2014 03:49)

    ça y est, tu es au bout de ton périple!!!! tout d'abord félicitations à toi petit bout de femme formidable. Merci de m'avoir offert ce moment d'amitié dimanche matin chez Huguette. Ils seront nombreux à Ascain pour t'accompagner jusqu'au bout; une fois arrivée, lèves ta tête et tu verras ce nuage léger,rempli de forces et d'amitiés, de pensées et d'amour, ce petit nuage sera là tous les jours formant le bouclier de l'espoir, accompagné par le champ des ces merveilleux oiseaux que tu aimes et qui t'apporte sérénité et bonheur. Chapeau Murielle pour ce que tu viens d'accomplir. Je penserai à toi et viendrai prendre de tes nouvelles sur le site, profites avec ta famille ce soir à Ascain.
    Merci pour ton courage, a bientot. Nadine

  • #90

    isabelle (mardi, 01 avril 2014 02:34)

    Cadeau
    Ta volonté, ton amour pour l'autre
    Ta ténacité d'aller toujours plus loin, sans aucune prétention.
    Discrète, tu nous montres ce qu'est la vie : Certainement pas un long fleur tranquille
    Tu nous dis simplement : Vas !, surpasse toi !, donne!
    MERCI

  • #89

    Marie (mardi, 01 avril 2014 01:42)

    Le but est presque atteint, mais ce qu'il va en rester , c'est chaque étape traversée.....Et la force que tout cela procure . Tu n'en resteras pas là te connaissant !
    Rejoins ceux que tu Aimes , passes de bons moments avec eux et ....A bientôt après mon "coup dur" .....
    Je t'embrasse Murielle ainsi que Lucie et Émie et tes parents .
    Marie de Mérignac....

  • #88

    laurence (mardi, 01 avril 2014 00:29)

    Bon et bien voilà ! dernière étape de ce périple plein de "signes" bienveillants rencontrés sur ton chemin de st naz à Ascain ! j'imagine déjà que l'élan d'amour que tu as su générer et recevoir va te donner l'envie de continuer à créer dans ta vie, à chaque instant, à chaque journée, des étapes comme celles que tu viens de vivre pendant ces quinze derniers jours. Tu as tout compris , la force c'est l'amour, la vie c'est l'amour. Puisse notre vie à tous être à l'image du périple que nous avons partagé avec toi.
    Merci à l'association Entraide pour ce site magnifique et super organisé!